Une métamorphose

l'ange aux ailes de papillon

Jan Van Hemessen, L’ange aux ailes de papillon, vers 1535-1540 « Ecce rapinam rerum omnium » – « Voici celle qui ravit toutes choses »…

C’est un matin comme les autres je crois

Et pourtant suis-je tout à fait la même je me sens…

Tous les jours un peu plus autre

Certains jours un peu plus moi

 

Et je fume sous la véranda ce matin-là comme les autres

Je m’écarquille et ma tête se fait légère

Un changement perceptible me bouscule je bascule

Une fêlure le morne cocon se craquelle je m’échappe

 

Je m’extirpe de moi-même ce matin-là pas un autre

Mes ailes se déploient dans un froissement velouté

Jaune myosotis, rose poudré, bleu iris, soyeux violet

joyeuse libérée je m’étire je respire je m’envole

 

Soif de prunes, d’aubépine, de sauge et de pétunias

Je deviens l’évanescence de l’instant qui scintille

Je deviens fébrile éveillée mais fragile

Dans la douceur azurée d’un matin pas comme les autres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s